Actualités

Seydou Keita est suivi par La Vie en Marche depuis 2001.Cette année, il a obtenu son Master 2 en histoire à l’université de Dakar.

À la rentrée, il intégrera les bancs de La Sorbonne à Paris pour poursuivre ses études.

À cœur vaillant, rien d’impossible !

En 2000, Nommez, président de l’Association La Vie en Marche, lors d’un reportage sur France 2 télévisions lui avait dit « Lève- toi et marche Seydou, avec tes béquilles, tu peux maintenant aller à l’école »

Seydou, malgré les difficultés de déambulation, s’est battu pendant des années avec courage et détermination.

Il est un exemple pour tous les élèves de notre centre de rééducation « Le CARFEAH » à M’Bour au Sénégal.

Un très grand merci à Nommez Ba Gahn, à Bruno Blacas qui fut son parrain pendant de longues années et à toutes celles et ceux qui crurent aux potentialités exceptionnelles de notre ami SEYDOU.

LA VIE EN MARCHE FRANCE-SENEGAL : Projet de construction d’un Centre de Rééducation pour filles à M’BOUR au Sénégal

Présentation de l’association La Vie en Marche France-Sénégal - Identification 

Nom ou raison sociale : Association La Vie en Marche
Sigle : ALVM
Adresse postale : 27 rue des peupliers - 68510 Waltenheim
Tél. : 06 32 21 99 55
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.vie-en-marche.org

Nom du président fondateur : Alain Million
Statut : Association humanitaire à but non lucratif
Numéro de SIRET : 79189584000019
Date de création de l’association : 6 juin 2001

L’association La Vie en Marche est inscrite au registre du tribunal d’instance de Mulhouse le 17 septembre 2001 sous les références : volume LXXVIII(78) - Folio n°101

Calendrier de réalisation

Date : le projet pourrait se réaliser à partir de janvier 2018 et devenir opérationnel en octobre 2018

Macro-planning

Étude de faisabilité économique et technique : janvier 2017 à avril 2017

1ère étape : construction du bâtiment : janvier à septembre 2018
2ème étape : ameublement de la structure : septembre à octobre 2018
3ème étape : octobre 2018 : ouverture du Centre

Macro-budget :

  1. Maçonnerie : .................. 18 126 €
  2. Plomberie : ......................... 485 €
  3. Électricité : ........................ 1314 €
  4. Carrelage : ......................... 2888 €
  5. Peinture : .......................... 2506 €
  6. Portes, grilles, fenêtres : .... 2332 €
  7. Total : ............................. 27 651 €

L’éducation inclusive

Favoriser l’inclusion des jeunes filles en situation de handicap dans le système éducatif au Sénégal, pour que ces jeunes filles bénéficient d’une scolarisation adaptée à leurs besoins, à un suivi médical,  scolaire, rééducatif et orthopédique de qualité

L’association La Vie en Marche France-Sénégal, créée en 2001, est implantée à M’Bour au Sénégal. Depuis 2013, elle gère un Centre d’Accueil et de Rééducation Fonctionnelle de garçons porteurs d’un handicap physique, dénommé CARFEAH. Cet établissement accueille 7 jeunes garçons qui bénéficient d’un accompagnement personnalisé prenant en compte les aspects éducatifs, sociaux, médicaux et rééducatifs de la personne avec des prestations différenciées selon leurs besoins et attentes. Par la reconnaissance fondamentale des droits des personnes en situation de handicap de sexe féminin, l’ALVM France-Sénégal se donne pour mission de construire un centre de rééducation réservée aux jeunes filles afin de lutter contre l’exclusion et la discrimination sous toutes ses formes et en tous lieux.

Présentation générale du projet

Intitulé du projet : CARFEAH : Centre d’Accueil et de Rééducation d’Enfants et d’Adolescents Handicapés pour filles.
Objectif : Construction d’un centre d’accueil et de rééducation fonctionnelle pour filles porteuses d’un handicap physique à M’BOUR au Sénégal.
Nom du responsable du projet : Alain Million, Président ALVM France.

Résumé du projet 

Le projet a pour objectif la construction dans le quartier Médine-Extension à M’BOUR au Sénégal, d’un centre d’accueil et de rééducation fonctionnelle pour des adolescentes porteuses d’un handicap physique avec des capacités intellectuelles leur permettant de poursuivre des apprentissages, des formations professionnelles ou des études universitaires .Il permettra d’assurer l’accueil, le soutien, le suivi et l’accompagnement social, éducatif, scolaire, médical, rééducatif en vue de favoriser l’adaptation à la vie active et l’aide à l’insertion sociale et professionnelle tout au long de leur parcours de vie. Il donne à ces jeunes filles les mêmes chances de réussite que les garçons pour une scolarisation et plus tard, une insertion sociale en tant que citoyenne à part entière. Le centre CARFEAH Filles sera construit près du CARFEAH Garçons sur le terrain appartenant à La Vie en Marche .La localisation du projet dans l’environnement du CARFEAH Garçons permettra la mise en place de collaboration dans les différents champs de la prise en charge et de l’accompagnement des personnes. Gestion des frais d’entretien et de maintenance, mutualisation des moyens pour les soins orthopédiques, médicaux et rééducatifs, institutionnalisation des personnels qui pourront travailler en synergie sur les deux structures, collaboration avec l’école et le lycée du quartier Médine-Extension pour l’inclusion, le suivi de l’enseignement et de la scolarisation. C’est dans cet esprit de mutualisation des moyens et des ressources humaines que l’association La Vie en Marche présente ce projet.

 Projet architectural

Le projet architectural a été imaginé de façon à répondre aux exigences de la vie quotidienne de jeunes filles porteuses de handicap physique.
Un bâtiment adapté et sécurisé permet de garantir une qualité d’accompagnement optimal et notamment de garantir le bien-être de ces jeunes filles.
Il s’agira d’un bâtiment construit de plain-pied sur le terrain de La Vie en Marche, vis-à-vis du Centre CARFEAH garçons à M’BOUR au Sénégal

Au niveau de la construction, le bâtiment a été voulu opérationnel, facile à entretenir, adapté aux jeunes filles handicapées et pouvant permettre des extensions. Dans un premier temps, il comprend :

  • 3 chambres/dortoirs,
  • une terrasse/véranda,
  • 2 WC,
  • 1 salle de bain,
  • 1 SAS,
  • une salle d’étude.

Voir les photos de la soirée

"Des Airs de Liberté"
Un thème qui trouvait toute sa place dans l’actualité. Sur scène, plus de 80 personnes, issues de la chorale Double-Croche de Bischwir et de l’orchestre Espérance de Sundhoffen.
Liberté, liberté chérie. Liberté dans notre devise républicaine. Liberté, j’écris ton nom, écrivait Paul Éluard. Le manque de liberté comme d’autres la vivent dans leur pays, et, si près de nous. Autant de questions que nous ne nous posons pas chaque jour mais qui au travers de ce spectacle poignant de deux heures et demie ont réveillé en nous.
 Des musiques et des chants sous des applaudissements prolongés et mérités et des bravos et des félicitations unanimes
Ce ne fut pas un spectacle comme les autres auquel le public a assisté. Ce n’était pas non plus une chorale et un orchestre comme les autres. Ce fut un spectacle hors du commun, derrière lequel se cachait avec pudeur un travail immense fait de respect, de générosité et de partage, un travail d’équipe autour d’adultes d’horizons différents qui ont su comme par enchantement mettre leurs talents et leurs sensibilités au service d’une belle cause humanitaire et de spectateurs touchés par leurs messages délivrés avec conviction.
Alain Million, président de La Vie en Marche, ne manqua pas de conclure en rappelant à l’assemblée : « L’humanité est fondée sur le droit à la liberté et au bonheur et ces droits, il faut les défendre dans un esprit de solidarité et de partage pour tous ».

Archives actualités